Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 18:01

Voilà la vidéo officielle de notre sortie à Vaux le Vicomte.

La caméra était fixée sur la custode de mon AM Vantage.

 

 

Retour aux vidéos

Retour à l'AMOC

Repost 0
Published by SimpleMan - dans Videos
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:09

Comme je vous l'avais annoncé il ya déjà quelques mois, la branche Ile de France avait organisé une sortie le 10 juin dernier au château de Vaux le Vicomte.

 

Bien entendu, mon AM Vantage était de la balade, d'autant que j'ai grandement participé à organiser cet évènement avec 2 amis.

Grand succès puisque pas moins de 27 Aston Martin se sont retrouvées (dont une qui est simplement venue au départ du Bois de Boulogne).

 

AM Vantage 12

La petite caméra fixée sur la custode arrière n'a rien manqué de l'évènement, un film arrivera plus tard.

 

AM Vantage 4

AM Vantage 3

AM Vantage 8

AM Vantage 7

AM Vantage 1

 

Un petit aperçu du beau monde présent ce jour là :

Face avant 1

 

Une DB4 Convertible et une DB4 GT

DB4 GT & DB4 Convertible

DB4 GT 1

DB4 GT 2

DB4 GT 3

Groupe 23

 

Une Aston Martin V8 Vantage XPack, Supercar des années 80

AM V8 Vantage XPack 1

 

Une DB5 devant un alignement d'Aston Martin de l'ère Ford, de la DB7 à la V8 Vantage en passant par la DB9

Groupe 20

 

Une Mark II de 1935 (année de la création de l'Aston Martin Owners Club le plus ancien des club automobile monomarque). Il y en avait 2 lors de cette sortie.

Mark II 14

Mark II 3

Mark II 11

Mark II 7

 

Le tableau de bord d'une DB2 Drop Head Coupe de 1952

DB2 DHC 4

DB2 DHC 5

 

Face Avant 2

La prochaine sortie sera Le Mans Classic du 6 au 8 juillet 2012, spectacle grandiose en perspective comme à chaque fois.

 

Si vous souhaitez avoir le compte-rendu complet de la sortie ainsi que l'album photo complet, c'est ici

 

Retour à la galerie

Retour à la page de l'AMOC

Repost 0
Published by SimpleMan
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 18:05

Voici un magazine découvert par hasard dans un vide grenier.

Il s'agit d'un numéro spécial salon de l'auto 1974 (soit vraisemblablement paru en automne 1973 le millésime 1974 commençant dès juillet 1973) de Europe Auto magazine (magazine qui n'existe plus aujourd'hui).


Son intérêt pour ce site est que la marque Aston Martin est mentionnée avec 2 modèles, l'Aston Martin Vantage (qui n'est plus commercialisée lors de la parution du magazine mais apparemment les journalistes ne le savent pas) et l'Aston Martin V8. Le modèle V8 à carburateur n'a d'ailleurs jamais été contemporain de l'AM Vantage et est bien apparu pour le millésime 1974.

 

En couverture, on retrouve l'Alfa Romeo Alfasud, nouveau modèle sorti en 1973.

Salon Auto 74001

Salon Auto 74002

 

Allons tout de suite sur la page qui nous intéresse.

Le modèle photographié n'est pas une AM Vantage mais une DBS de 1ère série.

Le descriptif des 2 modèles est inversé, l'Aston Martin Vantage a les caractéristiques de l'Aston Martin V8 et inversement.

Et le descriptif de l'AM Vantage est repris de la DBS avec en option la version Vantage.

Salon Auto 74003


L'approximation dont fait preuve la rédaction du magazine explique peut-être sa disparition. On verra aussi dans d'autres articles que la crise énergétique de 1973 et les limitations de vitesse annonçaient, selon les journalistes, la fin de l'automobile de sport et de luxe (avenir radieux de l'automobile en France, pays ou l'automobile de sport et de luxe n'est plus politiquement correcte à partir de cette période).

On notera aussi la mention "Ordinaire" ou "Super" concernant le type de carburant utilisé. Même si le "sans plomb" a fait son apparition aux Etats-Unis, il sera encore ignoré en France pendant plus de 15 ans.

 

Et ci-dessous vous pouvez voir quelques concurrentes contemporaines de l'AM Vantage (que l'on retrouve dans la page consacrée à la concurrence en 1972-73)

 

La Bristol 411 (la Bond au dessus n'a rien avoir avec l'espion 007 mais est une voiturette anglaise à 3 roues).

La Bristol est la seule concurrente de l'Aston MArtin a pouvoir utiliser de l'essence "ordinaire", toutes les autres nécessitent du "super".

Salon Auto 74005

 

La Ferrari 365 GT4 2+2 (article en dessous de la 365 GT4 BB)

On notera le défaut principal de la Ferrari : "d'un autre âge" en parlant de sa principale qualité "un rêve". Pour les journalistes, il n'y a pas de doute, l'automobile sportive va bel et bien disparaître.

Sans parler du commentaire sur la vitesse maxi et donc de la nécessité de n'utiliser que le 1er et le 2ème rapport pour rester en deça des limitations de vitesse qui est d'une bétise dont savent encore faire preuve certains bien pensant de l'ère autophobe actuelle.

Salon Auto 74006

 

La Jaguar Type E V12 (là aussi, la voiture de sport, c'est fini !)

Salon Auto 74010

 

La Lamborghini Espada :

Salon Auto 74012

 

La Maserati Indy (en dessous de la Bora), on notera le prix stratosphérique de 149 980 F à comparer aux berlines standard de l'époque qui coutaient aux alentours de 10 000 à 15 000 F.

Il faut dire que Maserati était la marque de sport italienne la plus chère devant Ferrari et Lamborghini (Aston Martin restant un cran au dessus en terme de prix).

Salon Auto 74013

 

Pour le millésime 1974, la Porsche 911 2,4S a fait place à la version 2,7 et ses nouveaux pare-chocs enveloppants à soufflets développés pour le marché américain.

Salon Auto 74015

 

On découvrira aussi 2 raretés, la Monica, berline de luxe française motorisée par un gros V8 américain qui est sortie du rêve d'un industriel français. Arrivée sur le marché au moment de la crise pétrolière, elle n'y survivra pas et seuls quelques exemplaires seront produits (il en reste une petite vingtaine de survivantes).

L'autre rareté étant la Monteverdi, berline et coupé de luxe avec un gros V8 américain dans la lignée d'autres marque telle que Iso et De Tomaso. Cette marque non plus ne survivra pas à la crise.

Salon Auto 74014

 

Pour finir, je vous laisse découvrir le pessimisme des journalistes concernant l'avenir de l'automobile de sport en commençant par la Lamborghini Countach qu'ils comparent à un dinosaure (donc vouée à l'extinction).

La LP500 est le prototype, la version commercialisée sera la LP400 (LP pour Longitudinale Posteriore, moteur longitudinal arrière).

Salon Auto 74011

 

La BMW 3.0 CSL "durement touchée par les limitations de vitesse"

Salon Auto 74004

 

Présentation du coupé Jaguar XJ C, qui ne sera commercialisé qu'en 1975) en version V12 et sa "consommation provocatrice (il est vrai que c'est un gouffre en version V12 à carburateurs)

La couleur "Squadron Blue" du coupé présenté est identique à celui que j'ai eu avant mon AM Vantage.

Salon Auto 74008

Salon Auto 74009

 

Et pour finir, la quatrième de couverture avec une publicité pour les phares à Iode, toute une époque !

On reconnaîtra le tableau de bord éclairé d'une XJ série 1.

Salon Auto 74016

 

Retour à la page Concurrence 1972-73

Retour à la page Livre et Presse

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 18:25

Quelques photos de mon AM Vantage en ballade à Saint-Valéry-sur-Somme, superbe ville à l'embouchure d'une des plus belles baies du monde.

IMGP6611 (Copier)

IMGP6942 (Copier)

IMGP6956 (Copier)

IMGP6957 (Copier)

 

La porte Jeanne d'Arc

IMGP6968 (Copier)

IMGP6969 (Copier)

IMGP6976 (Copier)

IMGP6980 (Copier)

IMGP6982 (Copier)

IMGP6988 (Copier)

IMGP6992 (Copier)

 

Prochaine séance photo le 10 juin à Chantilly en compagnie de l'AMOC Ile de France.

 

Retour à Mon AM Vantage

Retour à la Galerie

Repost 0
Published by SimpleMan - dans Mon AM Vantage
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 09:01

Temps idéal pour une rencontre de voitures anciennes ce dimanche 24 mars.

J'ai donc sorti l'Aston Martin sous le soleil pour une petite ballade vers Thoiry. Bien m'en a pris, j'ai pu admirer une des rares Aston Martin d'avant guerre existant en France.

Le reste du plateau était superbe.

 

Commençont donc la revue par cette superbe Aston Martin International 2 litres châssis court construite sous l'époque Bertelli en 1930.

Cette auto a même courru à Brooklands à l'époque !

IMGP4917 (Copier)

IMGP4918 (Copier)

IMGP4919 (Copier)

IMGP4926 (Copier)

IMGP4931 (Copier)

IMGP4929 (Copier)

IMGP4922 (Copier)

 

Ces détails sont irremplaçables et sont les témoins de la fabrication artisanale et soignée de ces autos :

IMGP4923 (Copier)

IMGP4928 (Copier)

 

Et en plus elle roule magnifiquement bien !

IMGP4935 (Copier)

IMGP4936 (Copier)

 

Pour rester dans l'ambiance de l'époque (mais là on est dans de la réplique) :

IMGP4911 (Copier)

IMGP4913 (Copier)

IMGP4914 (Copier)

 

Plus populaire mais aussi plus authentique :

IMGP4939 (Copier)

IMGP4940 (Copier)

 

On reste dans la conception d'avant-guerre (mais sortie d'usine en 1956 pour cette 15/6 H) :

IMGP4937 (Copier)

 

Noir c'est noir, plus ancienne que la précédente même si la ligne est plus moderne :

IMGP4949 (Copier)

 

Contemporaine de la Traction précédente, pasons de l'autre coté de l'atlantique avec des couleurs un peu plus chatoyantes :

IMGP4959 (Copier)

IMGP4961 (Copier)

 

Pour profiter du soleil des années 60 :

IMGP4972 (Copier)

 

Ou pas

IMGP4932 (Copier)

 

Changeons d'époque et de style, une Corvette de 1968/69 en version big block de 7 litres (c'est écrit dessus) et boite manuelle !

IMGP4950 (Copier)

IMGP4951 (Copier)

IMGP4953 (Copier)

IMGP4964 (Copier)

 

Une énorme Dodge Charger 1970 en version R/T

IMGP4909 (Copier)

IMGP4908 (Copier)

IMGP4905 (Copier)

IMGP4906 (Copier)

IMGP4903 (Copier)

 

Si on préfère parader sur les Champs Elysées avec un président, ou profiter du beau temps en famille, une très rare D Super découvrable carrossée par les établissement Henri Chapron en 1970 (en 2 exemplaires semble-t-il pour le tour de France cycliste 1970, celui-ci a vu sa sellerie refaite en cuir) :

IMGP4947 (Copier)

IMGP4941 (Copier)

IMGP4944 (Copier)

IMGP4971 (Copier)

 

Une Escort RS200 pour s'amuser sur les routes de Corse ou d'Ardèche, avec les bandes bleues pour aller plus vite :

IMGP4967 (Copier)

 

Une plus récente Ferrari 308 GT4 née Dino, la seule Ferrari carrossée par Bertone

IMGP4963 (Copier)

 

Ca pétarade et ça fleure bon les années 70

IMGP4933 (Copier)

 

Une Vanquish bien connue à Thoiry comme sur ce site, le dernier modèle Aston Martin produite à Newport Pagnell

IMGP4969 (Copier)

 

Et on termine par une AM Vantage

IMGP4966 (Copier)

IMGP4973 (Copier)

IMGP4974 (Copier)

IMGP4975 (Copier)

IMGP4976 (Copier)

 

Retour à la Galerie

Repost 0
Published by SimpleMan
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:35

Il reste encore quelques places.

 

L'AMOC en France organise une superbe sortie de printemps le dimanche 10 juin au château de Vaux le Vicomte.

C'est un des plus beau château de France, construit sous le règne de Louis XIV par la volonté Nicolas Fouquet, il suscita la jalousie du roi de France qui s'en inspira pour construire le château de Versailles en reprenant son architecte Le Vau, son peintre décorateur Le Brun et son jardinier-paysagiste Le Nôtre.


Affiche-AMOC-Vaux-le-Vicomte-10-juin-2012.JPG

 

Au programme, nous proposons un départ du Bois de Boulogne pour les parisiens vers 10h pour rejoindre le château au sud est de l’Île de France.
Sur place, nous entrerons exceptionnellement dans la cour du château pour y stationner nos Aston Martin.
Nous déjeunerons ensemble dans l'Orangerie, privatisée pour cette occasion.

Chacun sera libre sur place de visiter selon ses envies le magnifique château et ses superbes jardins à la française.


L'entrée et la sortie du château en Aston Martin ne pourra se faire que tous ensemble pour des questions de logistique, l'accès à la cour nécessitant de bloquer momentanément l'entrée aux visiteurs. L'arrivée est prévue vers 11h30, le départ se fera vers 16h30 - 17h00.

Pour ceux qui ne viendraient pas de la région parisienne, il est possible de nous retrouver sur place.

L'organisation de cette journée nécessite que nous puissions nous engager auprès du château en fonction du nombre de participants.
Le prix par personne revient à 160 euros tout compris (entrée et repas inclus). Plus nous serons nombreux et plus le prix sera dégressif (pouvant descendre à 125 euros, le trop perçu par personne sera bien évidement remboursé intégralement).

 

La participation à cette sortie ne nécessite pas d'être membre de l'AMOC.
Par contre seules les Aston Martin pourront entrer pour stationner dans la cour du château.

 

Pour vous inscrire, merci de me contacter via le formulaire de contact ou d'écrire à l'adresse mail de l'affiche.

 

Retour à l'AMOC

Repost 0
Published by SimpleMan
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 13:30

Châssis : AM/6045/RA

Moteur /engine : 400/4977/SVC

Année /year :  1973

Boite automatique Borg Warner à 3 rapports  / 3 speed Borg Warner automatic gearbox

Carrosserie / Body : Blanc Cricket / Cricket White

Intérieur / interior : cuir Conolly noir / Black

Conduite à droite (anglaise) /RH

 

Actuellement en Angleterre.

 

Un nouveau propriétaire tout récent pour cette AM Vantage dont le précédent propriétaire l'avait gardé 20 ans. Elle était stationnée dans un atelier depuis 1983 à en croire la vignette collée sur le pare-brise.

Le châssis a été restauré entièrement ces dernières années avec remplacement de toutes les parties corrodées (planchers, bas de caisse, ancrage des bras tirés de suspension arrière).

 

Elle possède son moteur d'origine ainsi que sa boite automatique mais la rampe de carburateurs Weber a été remplacée par une rampe de carburateurs SU par un précédent propriétaire. Sans doute cette transformation a-t-elle été réalisée car il était plus difficile à l'époque en Angleterre de trouver un mécanicien capable de régler correctement des Weber alors que les SU étaient connus de tous.

Le propriétaire compte bien lui remettre une rampe de Weber pour profiter à plein de la sonorité qu'apportent ces carburateur et du brio qu'ils donnent à l'auto.

 

Merci à son nouveau propriétaire de m'avoir transmis ces informations et ces photos.

P1010748 reduite

P1010740 reduite

P1010743 reduite

P1010745 reduite 

 

Retour au recensement / back to inventory

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 20:42

En 1968, à l'occasion du salon automobile de Turin, un élégant prototype de coupé 4 places est présenté sur le stand de la Carrozzeria Vignale, basé sur la plateforme Maserati à propulsion équipée du V8 avant.

Alfredo Vignale avait déjà dessiné la fabuleuse 3500GT Spyder, la Sebring et la Mexico comme successeurs de la 3500GT de Touring. Le succés de ces modèles avait sorti Maserati de sa période sous administration.

 

A la fin de 1968, Maserati avait 5 modèles au catalogue : la Sebring (Vignale) et la Mistral (Frua) étaient équipées du 6 cylindres à injection en version 3,5 litres, 3,7 ou 4 litres tandis que la Quattroporte (déssinée par Frua et produite par Vignale), la Mexico (Vignale) et la Ghibli (Ghia) étaient motorisées par le V8 à carburateur en version 4,2 et 4,7 litres.

 

C'est dans ce contexte que ce prototype de coupé à 4 places, digne successeur des modèles Mexico et Quattroporte qui commençaient à dater, a été présenté à Turin.

 

En mars 1969, au Salon Automobile de Genève, Maserati lance la Maserati Indy, nommée ainsi pour commémorer les grandes vistoires de Maserati aux 500 miles d'Indianapolis en 1939 et 1940.

Maserati est encore aujourd'hui la seule marque italienne avec Dallara à avoir remporté cette fameuse course !

 

L'Indy a été reçue avec enthousiasme à la fois par la presse , le public et les fans des fabuleuse GT Maserati.

D'un point de vue style, elle ne possède pas la beauté de la Ghibli mais pour un coupé permettant d'accueillir confortablement 4 passagers adultes contrairement aux coupés 2+2 de l'époque, elle possédait des lignes plutôt attirantes.

Maserati Indy 090    

Sans aucun doute, c'est de profil que l'Indy revèle le superbe coup de crayon de Vignale. 

 

La face avant qui remonte, englobant le pare-chocs intégré ainsi que les phares rétractables, bien qu'esthétique est moins réussie que sur la Ghibli car moins aplatie que sur cette dernière, défaut dû en partie au V8 à carter humide.

mg6003z

 

La large lunette arrière quasiment de la taille du hayon descend jusqu'à la poupe à pan coupé, celle-ci incorporant des feux arrières horizontaux et un pare-chocs barrant la face arrière dans toute sa largeur.

mg5992

Sous cette angle on devine d'où vient la ligne arrière de l'Alfa Romeo Alfetta GTV .

 

Sous le pare-chocs, on trouve une grille centrale encadrée par les sorties échappements.

Maserati Indy 7

 

Extérieurement, le modèle de série différait assez peu du prototype présenté à Turin en 1968 à part quelques petits détails.

La mécanique est en tout point identique aux autres modèles équipé du V8.

Le V8 standard de 4,2 litres équipé de 4 carburateurs Weber 42 DCNF double corps développe 260 chevaux à 5500 tr/mn permettant à l'Indy d'atteindre 250 km/h.

indy-11

indy-03a

indy-04a


La transmission se fait par l'intermédiaire d'une boite manuelle ZF à 5 rapports, une boite automatique 3 vitesses Borg Warner était disponible en option.

La suspension avant à roue indépendantes est à double triangles superposés, ressorts hélicoïdaux et barre anti roulis tandis que l'arrière est à pont rigide, ressorts à lame à simple bras de réaction et barre anti roulis.

Le freinage à double circuit et 4 disques ventilés est assisté.

La direction assistée ainsi qu'un différentiel arrière à glissement limité étaient disponibles en option.    

 

A l'intérieur on retrouve l'ambiance d'une vraie automobile de grand tourisme : un volant Nardi à trois branches ajustable en profondeur, derrière lequel se loge un tableau de bord complet avec deux larges compteur et compte-tours entre lesquels se trouvent des jauges de pression d'huile, de température d'huile, de température d'eau, de contenance de réservoir d'essence, une montre et un ampèremètre.

Coté passager, on retrouve un dessin similaire qui accueille une montre au dessus de la porte de la large boite à gants.

8442539-700-0

IMGP4624    

 

Le dessin de Vignale fait bénéficier d'un large espace intérieur dans lequel même les passagers arrière trouvent leurs aises.

IMGP4621

klaus indy america-08a

 

Le coffre à bagage auquel on accède via un hayon quasiment horizontal est de dimension généreuse avec une contenance d'environ 500 litres.

greg indy-10a

 

De chaque coté de cet espace se trouvent les 2 réservoirs à carburant de 50 litres chacun et en dessous une roue de secours, un cric et une trousse à outils.

indy-18a

indy-17a

 

Au Salon de Turin de 1970, en parallèle du modèle existant était présentée une nouvelle version plus performante équipée du V8 de 4,7 litres développant 290 chevaux permettant d'atteindre une vitesse maxi de 265 km/h.

 

Extérieurement, cette version se reconnait à un enjoliveur chromé de bas de caisse plus conséquent et les feux de position repositionnés. A l'intérieur, les sièges sont maintenant équipés d'appuie-tête retractables.

Les feux première version :

1972 Maserati-Indy-4L2 04

 

Les nouveaux feux arrière :

82657 indy268 122 180lo

 

Le tableau de bord redessiné a un volant Nardi différent mais surtout ne posséde plus que les 2 gros compteur et compte-tours et jauge de pression d'huile, les autres indicateurs étant déplacés au centre du tableau de bord formant un alignement de 5 jauges orientées vers le conducteur, température d'huile, température d'eau, niveau de carburant, une montre et un ampèremètre.

Coté passager, à la place de la boite à gants on trouve une poignée de maintien.

1040329158 udyJw-L

greg indy-07a

mg5970

mg5972

 

La console centrale reçoit l'autoradio, les commandes de chauffage et une série de boutons à basculeur incluant les commandes de vitres électriques.

A l'arrière de la console on trouve un cendrier et une boite à gant fermant à clef.

 

A partir de 1971, les deux versions destinées au marché US sont renommées Indy America. C"est aussi l'année où apparait la version à 4,9 litres.

Cette nouvelle Indy, équipée du même moteur que la Ghibli SS mais en version un peu dégonflée à 320 chevaux (au lieu de 335 chevaux pour la Ghibli SS) permet à l'Indy d'atteindre 280 km/h.

 

En 1973, l'Indy America 4,2 et 4,7 litres disparaissaient au profit de la seule Indy 4,9 litres. En plus d'être plus performant, ce modèle recevait une nouvelle boite de vitesse, des jantes de 15 pouces au lieu de 14 et un nouveau système d'air conditionné. Le système de freinage était aussi remplacé par le système Citroën à haute pression.

Extérieurement, la dernière version 4,9 litres se différencie des précédentes 4,2 et 4,7 litres par une grille située en haut à droite sur le capot moteur.

indy-35a

82622 INDY162 122 12lo

 

A l'intérieur, la disposition des instruments du tableau de bord est légèrement modifiée et le volant change encore.

012500M 04 

La production totale entre 1969 et 1975 atteint 1104 Indy, 404 en version 4,2 litres, 364 en 4,7 litres et 300 en 4,9 litres (ce qui nous fait un total de 1068).

 

Données techniques - TIPO 116

Carrosserie Coupé 2 portes 4 places
Années de production de 1969 à 1975
Moteur V8 à 90º placé en position longitudinale avant
Alésage x Course 88 mm X 85 mm version 4,2 litres (à partir de 1970, 93.9 x 85 mm pour la version 4,2 litres - à partir de 1973, 93.9 x 89 mm pour la version 4,9 litres)
Cylindrée 4135.8 cm3 (4709 cm3, 4930 cm3)
Rapport de compression 8.5:1
Puissance maxi 260 cv à 5000 tr/mn en 4,2 litres (290 cv à 5000 tr/mn  en 4,7 litres, 320 cv en 4,9 litres)
Couple maxi 38kg.m (version 4,2)
Distribution 2 arbres à came en tête par rangée de cylindres, 2 soupapes par cylindre
Alimentation 4 carburateurs Weber double corps 42 DCNF
Allumage Transistorisé avec distributeur Marelli (Bosh à partir de 1970)
Lubrification A carter humide
Transmission Propulsion, différentiel Salisbury
Boite de vitesses 5 vitesses + marche arrière (transmission automatique en option)
Châssis Treillis tubulaire
Suspension avant Roue indépendantes, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques
Suspension arrière Pont arrière rigide, ressorts à lame semi elliptiques et amortisseurs télescopiques
Freins 4 disques ventilés à assistance
Empattement 2600 mm
Voies Avant 1480 mm    Arrière 1434 mm
Pneumatiques Avant et arrière 205 x 14 (15 à partir de 1973)
Masse à vide 1500 kg
Longueur 4740 mm
Largeur 1760 mm
Hauteur 1220 mm
Vitesse maxi 250 km/h (265 km/h)

 

 B23982IndyAm116 1975 

 

En comparaison, par rapport à l'AM Vantage, les points positifs sont sans doute :

- des performances un peu supérieures

- le couple du V8

- un coffre avec hayon plus pratique

 

et les points négatifs sont :

- la ligne manquant d'inspiration est assez impersonnelle, elle est très datée avec ses phares rétractables  sans être incisive comme a pu l'être la Khamsin qui a suivi  

- la difficulté à trouver des pièces

- le prix des pièces (pas sûr car le prix des pièces Aston !)

- la difficulté à trouver quelqu'un de compétent pour entretenir la mécanique et régler les 4 carburateurs 

- la consommation (mais à 3000kms par an voire moins, qui s'en soucie)

 

Quelques photos pour le plaisir.

mg5977

mg5983

mg6024

maserati-indy-v8-4-2-61885   

 

Retour à La concurrence

Repost 0
Published by SimpleMan - dans Autres
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 20:47

Une galerie de photos telles qu'elle ont été publiées dans le magazine trimestriel de l'AMOC, l'AM Quarterly.

 

Les 2 premières sorties, en mars et  en juin 2011

 

Accès au diaporama

 

A Thoiry

Thoiry 27 March 1

Thoiry 27 March 2

 

A Chantilly puis Raray

Chantilly 19 June 1

Chantilly 19 June 2

Chantilly 19 June 3

Raray 19 June 2

Raray 19 June 3

 

Et la chasse au trésor le 18 septembre

Belles-de-l-AMOC 8220web

IMG8254web

IMG8259web

IMG8262web

IMG3534web

 

La suite à la prochaine sortie de l'AMOC.

 

Retour à la Galerie

Retour à l'AMOC

Repost 0
Published by SimpleMan - dans Autres
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 15:29

Automédon est le salon de l'automobile ancienne qu'il ne faut pas rater en France.

Beaucoup moins guindé que Rétromobile, le stationnement gratuit pour les autos anciennes assure le spectacle sur le parking aussi bien que dans le salon.

Et même si on ne voit pas autant de modèles exceptionnels qu'à la porte de Versailles en février, ici toutes les autos des visiteurs y compris les beaux modèles arrivent par la route.

 

Sur le parking, quelques modèles exceptionnels, représentants de constructeurs automobiles français aujourd'hui disparus. 

Panhard et Levassor, la plus ancienne marque française

IMGP3645 [Résolution de l'écran]

IMGP3663 [Résolution de l'écran]

IMGP3664 [Résolution de l'écran]

 

Lorraine Dietrich

IMGP3647 [Résolution de l'écran]

IMGP3652 [Résolution de l'écran]

IMGP3653 [Résolution de l'écran]

 

Un superbe coach Delage au magnifique profil

IMGP3655 [Résolution de l'écran]

IMGP3659 [Résolution de l'écran]

 

Une Amilcar

IMGP3660 [Résolution de l'écran]

IMGP3661 [Résolution de l'écran]

 

Il y avait aussi une belle collection d'Hotchkiss, marque de luxe française dans les années 30 qui n'a pas réussi à perdurer dans l'automobile au delà des années 50 (mais a continué son métier historique à savoir l'armement). Ici un coach assez peu courant.

IMGP3642 [Résolution de l'écran]

 

Et le magnifique tableau de bord d'une Hotchkiss découvrable. C'était une marque française mais qui a conservé le volant à droite pour signifier son caractère haut de gamme dans les années 30 à 50

IMGP3644 [Résolution de l'écran] 

Un cabriolet Delahaye

IMGP3643 [Résolution de l'écran]

 

A l'intérieur, les ancêtres de l'automobile ancienne, avant la 1ère guerre mondiale

IMGP3637 [Résolution de l'écran]

IMGP3638 [Résolution de l'écran]

IMGP3639 [Résolution de l'écran]

IMGP3640 [Résolution de l'écran]

 

Il y avait même une Bugatti type 13 Brescia. Le premier modèle de la marque dont la production a commencé en 1910.

IMGP3631 [Résolution de l'écran]

 

Et les modèles plus récents entre les 2 guerres

Une Alvis

IMGP3630 [Résolution de l'écran]

 

Deux Chevrolet

IMGP3633 [Résolution de l'écran]

IMGP3634 [Résolution de l'écran]

IMGP3635 [Résolution de l'écran]

 

Une épave Panhard Panoramic, arrivée par la route à la casse dans les années 50, échappée de justesse à la presse 50 ans plus tard mais qui finira ses jours comme épave d'exposition.

IMGP3671 [Résolution de l'écran]

 

Un utilitaire Citroën

IMGP3672 [Résolution de l'écran]

 

Une BNC de l'entre-deux guerre

IMGP3668 [Résolution de l'écran]

 

Toujours à l'intérieur, une collection des modèles emblématique des Muscle Cars américains de la fin des années 60.

Dodge Charger 1970

IMGP3675 [Résolution de l'écran]

 

Pontiac GTO 1969

IMGP3677 [Résolution de l'écran]

 

Dodge Coronet Super Bee

IMGP3678 [Résolution de l'écran]

IMGP3688 [Résolution de l'écran]

 

Chevrolet Chevelle Super Sport 454ci (7,4 litres de cylindrée, rien que ça !)

IMGP3682 [Résolution de l'écran]

 

Oldsmobile Cutlass

IMGP3683 [Résolution de l'écran]

 

Et sur le parking, une Ford Gran Torino 1974. Pour une fois qu'elle n'est pas rouge à bande blanche !

IMGP3692 [Résolution de l'écran]

 

Une ancêtre des Muscle Cars, Hudson Hornet équipé du V8 Twin Power. Ce modèle a écumé les course de Nascar au milieu des années 50. Rarissime en France.

IMGP3612 [Résolution de l'écran]

IMGP3616 [Résolution de l'écran]

IMGP3614 [Résolution de l'écran]

IMGP3617 [Résolution de l'écran]

IMGP3618 [Résolution de l'écran]

 

Une Plymouth Coupé Business, auto des représentants qui sillonnaient les routes des USA à la fin des années 30

IMGP3580 [Résolution de l'écran]

 

Autre modèle emblématique des USA, la Ford Mustang de 1ère génération. Ici, le modèle 1966 en version convertible équipé du performant moteur 289ci en version High Performance (K) de 271cv et l'intérieur intégrant de nombreuses options

IMGP3609 [Résolution de l'écran]

IMGP3608 [Résolution de l'écran]

 

Une Oldsmobile des années 50

IMGP3620 [Résolution de l'écran]

aux cotés d'une Cadillac Coupé (55-56) de la même décennie

IMGP3622 [Résolution de l'écran]

 

Et pour finir, de nombreuses Corvette 1958 à 1962 sur le parking et dans le salon. Ici un modèle 1960 dans une couleur peu courante

IMGP3624 [Résolution de l'écran]

 

Deux modèles 1959 ou 1960

IMGP3605 [Résolution de l'écran]

 

Il y avait de nombreux autres modèles à admirer sur le parking.

 

Un coupé Simca carrossé par Facel

IMGP3573 [Résolution de l'écran]

 

Une Aston Martin DB7 6 cylindres équipée boite manuelle dont j'ai rencontré le propriétaire et qui participera, je l'espère, à nos prochaines sorties

IMGP3576 [Résolution de l'écran]

 

Une Ferrari 365GTB4 dite Daytona (et oui, à Automédon, on en voit rouler !)

IMGP3582 [Résolution de l'écran]

 

Une Alvis TD21

IMGP3584 [Résolution de l'écran]

 

Une dépaneuse Citroën

IMGP3585 [Résolution de l'écran]

 

 

Une réplique Hawk de l'AC Cobra 289

IMGP3586 [Résolution de l'écran]

 

Une Austin Seven préparée pour les course de trial

IMGP3591 [Résolution de l'écran]

 

Une Opel qui se prend pour une américaine

IMGP3599 [Résolution de l'écran]

 

Et une Chevrolet Bel Air 1953 ayant appartenu à Annie Cordy

IMGP3625 [Résolution de l'écran]

 

Une Chenard et Walker

IMGP3667 [Résolution de l'écran]

 

Une Corvette 1958 qui m'a rendu un peu nostalgique (pas de la période, je n'étais pas né, mais du modèle que j'ai possédé)

IMGP3693 [Résolution de l'écran]

IMGP3695 [Résolution de l'écran]

IMGP3697 [Résolution de l'écran]

 

Et pour finir, une superbe AM Vantage de 1972

IMGP3699 [Résolution de l'écran]

 

Voilà, c'est fini, à l'année prochaine !

 

Retour à la Galerie

Repost 0
Published by SimpleMan - dans Autres
commenter cet article